Une école française au Maroc, c'est quoi ?

Notre école élémentaire de La Résidence est une école à programme français au Maroc.

Les établissements d'enseignement français à l'étranger  sont des établissements scolaires implantés hors du territoire français homologués par le ministère français chargé de l'Éducation nationale. Les cours sont donnés essentiellement en français et les programmes scolaires sont ceux suivis en France ; ils préparent, lorsqu'ils couvrent l'ensemble de la scolarité primaire et secondaire, au baccalauréat.

Le réseau d'enseignement français à l'étranger rassemble près de 500 établissements scolaires répartis dans 135 pays. Environ 330 000 élèves y sont scolarisés, dont un peu plus d'un tiers de Français et près de deux tiers d'élèves étrangers.

Ce réseau est piloté et animé par un opérateur public créé en 1990, l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger, (AEFE), placé sous la tutelle du ministère français chargé des Affaires étrangères.

L’éducation : un enjeu majeur

La France est le pays qui dispose du plus important réseau scolaire au-delà de ses frontières. Ce réseau accompagne la mobilité croissante des familles françaises à l’international. Il est aussi un instrument de rayonnement grâce à l’accueil d’élèves de nationalités étrangères (60 % des effectifs). Il remplit ainsi une mission de scolarisation des enfants des familles françaises établies hors de France et de formation d’une partie de la jeunesse de 137 pays.

Par cette double mission, le réseau scolaire participe à l’image, à la présence et à l’influence de la France dans le monde et porte, partout, les valeurs universelles humanistes qui sont le fondement de son modèle républicain.

L’homologation des établissements : une garantie de qualité

L’homologation délivrée par le ministère de l’Éducation nationale certifie la conformité de l’enseignement aux exigences, programmes, objectifs pédagogiques et règles d’organisation du système éducatif français.

Elle permet à tout élève issu d’un établissement homologué de poursuivre sa scolarité dans tout autre établissement français (sous réserve de place disponible) sans examen d’admission.

Les établissements sont amenés à justifier périodiquement du respect des critères d’homologation (accueil des enfants de nationalité française comme des enfants étrangers, préparation des élèves aux examens et diplômes français, présence de personnels titulaires français).

Un réseau scolaire attractif au développement raisonné

Depuis 20 ans, ce réseau a enregistré une augmentation de plus de 50 % de ses effectifs. Signe de la qualité de l’offre d’enseignement, ce développement doit aussi répondre au défi de l’équilibre financier.

La France est le seul pays qui ait fait le choix de se doter d’un dispositif d’enseignement à l’étranger de cette ampleur et financé pour une part importante par des fonds publics, l’autre partie du financement provenant du paiement par les familles de frais de scolarité.

La participation de l’État au financement du réseau d’enseignement français à l’étranger repose sur l’octroi par le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères de deux subventions répondant à la mission « action extérieure de la France » :

  • L’action « diplomatie culturelle et d’influence » du programme 185 pour un montant de 402 millions d'euros (donnée de 2015) pour financer l’activité des établissements.
  • L’action « Français à l’étranger » du programme 151 pour un montant de 106,5 millions d'euros (donnée de 2015) pour financer les bourses scolaires à destination d’élèves français.

La reconnaissance du rôle central du réseau scolaire à l’étranger en faveur du rayonnement extérieur de la France se traduit par le maintien de ressources importantes dont l’emploi est toujours optimisé. La rationalisation des moyens dont dispose l’AEFE et la modernisation constante du pilotage du réseau constituent pour l’Agence des défis permanents.


Photos
Photos (2)
Videos
Videos (1)